La chirurgie dermatologique

La chirurgie dermatologique fait partie intégrante de la chirurgie plastique et reconstructrice. Elle a pour but de traiter les tumeurs cutanées bénignes ou malignes. Qu’elle soit vitale ou esthétique, une intervention de chirurgie dermatologique doit être envisagée dans des conditions de sécurité optimales.


Précisions

Cette intervention a pour but de retirer une partie plus ou moins large ou profonde de la peau afin de traiter toute anomalie, excroissance ou lésion. Le chirurgien déterminera la meilleure technique à utiliser pour obtenir un résultat optimal.

Il y a plusieurs raisons nécessitant une chirurgie dermatologique :

  • L’exérèse d’une tumeur cancéreuse ou susceptible de le devenir
  • L’exérèse d’une tumeur bénigne mais néanmoins gênante ou disgracieuse

Les tumeurs cutanées malignes surviennent le plus souvent dans les zones découvertes du visage, du cou, des mains et des bras, plus rarement sur le torse et les jambes.

La chirurgie dermatologique fait appel à des techniques de traitement précises. En effet, en dehors des cas de mélanome qui représentent une maladie grave, la plupart des lésions cutanées peuvent être guéries définitivement. Il est donc nécessaire de prendre toutes les précautions, en respectant les marges de sécurité nécessaires (variable en fonction du type de lésion) pour retirer définitivement la lésion.

Il arrive parfois que l’acte soit une simple exérèse en pleine épaisseur de peau avec suture bord à bord. C’est une intervention simple, rapide et efficace ne nécessitant pas de préparation et de réflexions techniques préalables. Dans d’autres cas nous devons faire appel à des techniques de réparation chirurgicale sophistiquées très variées en fonction de la localisation de la lésion initiale. Il peut s’agir de lambeaux cutanés d’avancement, de lambeaux de rotation ou bien de greffes libres qui nécessitent une réflexion technique de la part du chirurgien esthétique qualifié, afin d’obtenir un résultat le plus discret possible.

Dans tous les cas de figure, l’analyse systématique de toutes les lésions cutanées est obligatoire.

AVANT

AVANT

APRES (fin d'intervention)

APRES (fin d'intervention)

En règle générale, une première consultation avec un dermatologue a permis de diagnostiquer l’anomalie de la peau nécessitant une intervention de chirurgie dermatologique. Il n’est donc pas nécessaire au chirurgien de perdre du temps en reconfirmant un diagnostic déjà établi, mais bien d’envisager l’intervention dans les meilleures conditions.

Cette consultation avec le chirurgien a pour but de définir la zone à traiter et les techniques pour y parvenir.

Dans la plupart des cas, et sous réserve de l’âge, de la condition physique et des traitements suivis par le patient, ces interventions peuvent être effectuées sans hospitalisation, sous anesthésie locale, mais avec le matériel adapté, en respectant les contraintes techniques.

Les suites d’une chirurgie dermatologique sont peu douloureuses. Un pansement est appliqué sur la plaie juste après l’intervention, et doit être changé au cours des jours suivants l'intervention puis complètement retiré après le troisième jour.