Lipostructure

Depuis que la lipoaspiration existe, les cellules graisseuses servent à combler d'autres parties du corps en étant réintroduites aux endroits qui en ont besoin. Cette réinjection de graisse autologue est appelée lipofilling ou lipostructure. Le principe est de réaliser une véritable auto-greffe de cellules graisseuses par réinjection de la graisse prélevée sur le patient lui-même. La majorité des creux, qu'ils soient naturels, provoqués par le vieillissement ou un traumatisme, ou encore résultant d'un traitement médical, peut être remplie par le lipofilling.

Précisions

La technique utilisée est déterminée en fonction de chaque cas dans le but de parvenir aux meilleurs résultats. Les zones ciblées par cette technique sont multiples :

Au niveau de la face
Modification des volumes des joues, des pommettes, des lèvres ou de la ligne mandibulaire
Traitement des rides du visage
traitement complémentaire d’un lifting cervico-facial
Au niveau du corps
Comblement d’un aspect irrégulier résultant d’une lipoaspiration,
Modification du galbe des fesses
La lipostructure est une greffe réalisée avec des cellules vivantes. Cette opération offre des résultats à long terme, car les cellules de graisse greffées restent en vie dans le corps autant de temps que les tissus les entourant, à condition que la technique soit correcte et que la greffe prenne bien.

A pour but de choisir avec précision la zone de prélèvement et de prévoir le volume nécessaire au traitement de la zone receveuse.

Les cellules graisseuses sont délicatement aspirées par une canule de prélèvement, d’un diamètre adapté à la taille des particules de graisse que l’on souhaite utiliser. Elles sont ensuite introduites à l'endroit d'une très discrète incision, dissimulée dans les sillons naturels. Une zone idéalement située et contenant un excédent de graisse aura été préférée afin que les cicatrices résiduelles soient les plus discrètes possibles.

La graisse apte à être greffée est dissociée des cellules impropres à la réinjection par un procédé très court de centrifugation (quelques minutes seulement). Les cellules adipeuses sont réinjectées par de minuscules canules de taille adaptée au traitement choisi (volumateur ou comblement de fines rides). La zone de rencontre entre les tissus d'accueil et la graisse réintroduite est optimisée par la technique suivante : des microparticules de cellules graisseuses sont greffées à des niveaux différents et dans des sens multiples et variés. Ce procédé augmente le taux de survie de la graisse injectée.

Après l'intervention, le patient peut ressentir de faibles douleurs. Au cours des deux premiers jours post-opératoires, un œdème peut apparaître puis se résorber complètement en l'espace de 5 à 15 jours. Les zones greffées peuvent également être marquées d'ecchymoses dès les premières heures. Il faut compter 10 à 20 jours pour qu'elles disparaissent.

Cette opération étant bénigne, le patient recouvre en général la forme physique rapidement. Il faut toutefois garder à l'esprit que l'importance des ecchymoses et de l'œdème peut influer sur la vie sociale, de famille ou au travail. Par conséquent, il est conseillé de procéder à quelques ajustements.

Il convient de patienter deux à trois semaines après l'opération pour commencer à en apprécier le résultat, après que les ecchymoses et l'œdème ont disparu.

Les résultats définitifs n’apparaissent que trois à six mois après l’intervention. Il est important de noter que, la greffe ayant bien pris, la graisse réinjectée dans les tissus est susceptible d’être modifiée par une variation du poids. Les zones traitées peuvent donc se creuser ou gonfler si le patient maigrit ou grossit.