Implants Capillaires

Un homme sur deux est concerné par un problème de calvitie après 50 ans. La quantité de cheveux perdus ainsi que la zone touchée par la calvitie sont très variables d’un patient à l’autre. Cependant, dans la majorité des cas, la perte de cheveu commence soit par le recul de la ligne frontale, soit par la clarification de la zone tonsurale. Quel que soit l’avancement de votre calvitie, des solutions existent. La meilleure technique de greffe sera trouvée en fonction des critères propres à chaque patient (âge, coiffure, antécédents familiaux, évolution de la calvitie…)


Précisions

Le traitement chirurgical est la meilleure stratégie à long terme pour réduire ou couvrir une zone chauve et densifier une zone chevelue.
La chute de cheveux est un phénomène programmé respectant certaines règles et chaque région du cuir chevelu garde la programmation génétique de sa chute. Des zones protégées du crâne, comme la région occipitale, se dégarnissent en dernier. En opposition, la ligne frontale et la ligne temporale sont des zones qui se dégarnissent en premier mais de manière indépendante. Il est donc impératif d’une part, de choisir la meilleure technique de micro-transplantation (micro-greffe ou mini-greffe), d’autre part, de déterminer avec précision la position la plus adaptée de la nouvelle ligne frontale et temporale, en fonction du nombre de greffons disponibles dans la zone donneuse.

AVANT

AVANT

APRES

APRES

La consultation permet de dresser un profil complet du patient en trois étapes :

1- Un bilan capillaire doit être dressé avant toute intervention:

  • Analyse de l’importance de la chute (test de traction)
  • Comptage de la densité des cheveux dans différentes zones (densitométrie)
  • Analyse microscopique du stade évolutif de la vie du cheveu
  • Etude de la laxité du cuir chevelu

2- Un interrogatoire complet mettra en lumière:

  • Les antécédents personnels et familiaux
  • Les circonstances d’apparition de la perte de cheveux
  • Les habitudes de vie et de coiffure
  • Les antécédents endocriniens et dermatologiques
  • Les traitements déjà suivis
  • L’impact psychologique

3- Une étude du pouvoir couvrant du cheveu en fonction :

  • De la densité capillaire
  • Du caractère raide ou bouclé, ondulé ou crépu du cheveu
  • De la vitesse de croissance
  • De la couleur du cheveu et de son contraste avec le cuir chevelu
  • De l’épaisseur du cheveu

Le plateau technique doit être complet et bien équipé pour respecter les règles d’une chirurgie spécialisée. Pour autant, l’ambiance doit être rassurante et confortable. Le patient est installé en position demi assise. Le chirurgien prélève une bande de cheveux de taille variable, dans la région occipitale, en fonction du nombre de greffons souhaités. Une ou plusieurs assistantes vont préparer des greffons de un à trois cheveux. Le chirurgien prépare le site receveur qui a été préalablement déterminé avec la plus grande précision, puis implante les greffons.

Cette intervention est compatible avec une reprise immédiate de la vie sociale. Néanmoins, dans le cas de la couverture d’une zone complétement chauve, de petites cicatrices sont visibles sur le cuir chevelu pendant une huitaine de jour.
Dans le cadre d’une demande rationnelle, les résultats obtenus sont très convaincants. Il faut patienter quatre à six mois, le temps du cycle de repousse du cheveu, pour juger du résultat final.