La chirurgie du double menton ou de l’angle cervico-mentonnier

Il convient d’abord de définir la notion de double menton. Le sujet qui nous intéresse ici ne concerne pas le menton proprement dit mais la partie du cou qui commence à la pointe du menton et se termine aux clavicules. Chez un patient examiné de profil, la courbe est concave, harmonieuse, régulière, dessinant bien le rebord de la mâchoire et marquant un angle précis.

Ce double menton correspond à une accumulation de graisse située entre le muscle peaucier et la peau. Cette graisse alourdi et déforme le cou en même temps qu’elle s’accompagne d’un manque de tonicité du muscle peaucier et d’un relâchement de la peau.

Cette déformation inesthétique peut être une manifestation du vieillissement mais aussi apparaître à la suite d’une prise de poids importante.


Pourquoi traiter

  • L’aspect de profil et de ¾ de ces patients montre un visage alourdi, inélégant, une peau terne et relâchée
  • Le traitement que l’on peut proposer est assez simple et facile à mettre en œuvre
  • Les résultats sont satisfaisants

Comment traiter le double menton

  • Le traitement du double menton cutanéo-graisseux se fait par lipoaspiration simple ou dans certains cas par la réalisation d’un lifting de l’ovale et du cou.
  • Une lipoaspiration peut être réalisée sous anesthésie locale ou sous anesthésie générale, notamment si un autre geste chirurgical doit être réalisé dans le même temps
  • Une hospitalisation de quelques heures est suffisante
  • L’acte opératoire proprement dit se fait avec une canule de 3 mm, par trois petites incisions situées sous le menton et sous les deux oreilles.
  • L’aspiration de la graisse sous cutanée permet à la peau de se retendre et de redessiner l’angle cervico-mentonnier

Quelles sont les suites opératoires

  • La lipoaspiration du double menton est une intervention simple aux suites opératoires simples non douloureuses, avec néanmoins des bleus assez marqués pendant une à deux semaines.

Les résultats

Les résultats sont satisfaisants au bout de quelques semaines.